[Accueil www.laissey.com]
 
Géographie
Sa localisation
Ses reliefs
Ses eaux vives

Histoire
Son histoire
Ses curiosités
Ses célébrités
Ses mines de fer
Ses entreprises
Patrimoine multimédia

Photographies
D'antan
De classes
Hivernales
Printanières
Estivales
Automnales
La faune et la flore

Cours de photographie

Divers
Contact
Liens

Son histoire : la fanfare de Laissey
 
Que serait un village sans sa fanfare ! Chaque village qui avait son usine avait la sienne et Laissey n'a pas dérogé à la règle.
Sommaire
Noms des personnes photos
1925, 1948 et années 1950
La fanfare L'Amicale de Laissey
[L'écusson de la fanfare] La fanfare L'Amicale des usines de Laissey fut fondée le 15 janvier 1905 par l'industriel Élisée Bost. Paternaliste, il souhaitait distraire la population et les salariés de son entreprise.

Elle se produisait lors des cérémonies officielles, les 1 et 8 mai, le 14 juillet et le 11 novembre. Elle donnait également quelques concerts, notamment pour la fête patronale du village, le troisième dimanche de septembre, et le 22 novembre pour la sainte Cécile, la patronne des musiciens.

Dès 1908, elle participa à un concours à Dijon où elle remporta le premier prix de sa catégorie.

Pendant la "Grande Guerre", elle fut mise en sommeil, la plupart de ses membres ayant été mobilisés. De même pendant la Seconde Guerre mondiale, la période n'étant guère propice aux divertissements et aux animations patriotiques. Cependant, le 14 juillet 1943, une retraite aux flambeaux fut animée par quelques courageux musiciens et l'association de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), bravant l'interdiction décrétée par l'occupant.

Après la Libération, la fanfare modifia ses statuts et fut renommée en L'Amicale de Laissey, marquant ainsi sa séparation tutélaire avec l'entreprise Bost. L'arrivée de nombreux jeunes, qui avaient suivi des cours de solfège, permit de renouveler profondément son effectif.

Dans les années 1960, sous la direction M. Georges Siruguet, elle eut l'honneur de jouer pour le Général de Gaulle lors d'une visite officielle en Franche-Comté. L'effectif était tel, qu'à cette époque, L'Amicale de Laissey venait en renfort de l'Harmonie municipale de Baume-les-Dames qui, elle, ne comptait que sept valeureux membres ! Pour les cérémonies officielles de la ville, sans Laissey, c'était un électrophone qui jouait la Marseillaise...


[Fanfare en 1925]
L'Amicale des usines de Laissey en 1925.
3ème rang (de gauche à droite)

Georges BOILLOT - René BRIE - Léon RACINE - GRISSOT - Eugène CURTY - Louis BOST
Gaston MARCHE - Jean GRUX - Édouard AEBISCHER - GREMAUD - Pierre REVOY
 
2ème rang (de gauche à droite)

Raymond CORROTTE - GREMAUD - Raoul PROBST - Léon GIRARDET
Louis GIRARDET - Albert PROST (porte-drapeau) - Léon GRANDJEAN dit "Poulôt"
Georges GIRARDET - Charles MERCIER - Alphonse COURTOT - Léon PROBST
Lucien COURTOT dit "Lulu" - Édouard SCARDUELLI - Camille COURVOISIER
 
1er rang (de gauche à droite)

PICARD - Auguste HELBERT - Emile COURTOT - Jules CORROTTE - Jules COURTOT
FABRE (chef de musique) - Paul HUGEL - Henri ARMAND - Élisée BOST (fondateur et président)
 
Mais, l'événement musical annuel auquel se préparait assidûment l'amicale était le Festival de musique des Quatre Vallées. Organisé en juin ou en juillet, il réunissait les fanfares et cliques des Vallées du Doubs, de la Loue, du Dessoubre et de l'Ognon. Membre fondateur avec les fanfares de Pin-Émagny, de Marnay et de Quingey, L'Amicale de Laissey participa à la première édition le 22 juillet 1951 à Emagny (Doubs).

Le 18 juin 1989, 12 sociétés de musique et 600 musiciens ainsi qu'un nombreux public participèrent au Festival de musique des Quatre Vallées organisé à Laissey. Il a réuni les harmonies et batteries-fanfares de Baume-les-Dames, Clerval, l'Harmonie municipale de Besançon, Laissey, Pierrefontaine-les-Varans, Pin-Emagny, Pouilley-les-Vignes, Roche-Novillars, Roulans, Saint-Vit, Sancey et les sapeurs-pompiers de Besançon. Cette grande fête fut malheureusement la dernière orchestrée par L'Amicale de Laissey.

Au début des années 1990, la fanfare fut confrontée à une baisse sensible de son effectif, les jeunes se tournant vers d'autres loisirs et les plus anciens prenant leur retraite. Pour continuer à offrir des prestations de qualité, elle s'associa en 1991 en "union libre" avec L'Harmonie de Roche-Novillars qui éprouvait les mêmes difficultés.

N'ayant pu susciter de nouvelles vocations et retrouver un second souffle, les deux ensembles donnèrent leur dernier concert officiel le samedi 17 décembre 2011, "célébrant" ainsi les 106 ans de L'Amicale de Laissey et les 120 ans de L'Harmonie de Roche-Novillars.

Aujourd'hui, L'Amicale de Laissey n'est plus composée que de quelques musiciens passionnés qui se produisent toujours lors des cérémonies au monument aux morts et, par plaisir de se retrouver et de jouer ensemble, donnent quelques très rares apéritifs concerts à un public de connaisseurs.

Parallèlement, durant toutes ses années, quelques musiciens se sont réunis en parallèle pour former des groupes de musique pour animer les soirées, les bals, ...


[Les Pescaddus]
Années 1950 : Les Pescaddus. De gauche à droite :
Maurice Armand, André Julien, Robert Mesnier, Georges Siruguet et ??.
Liste des chefs d'orchestre de 1905 à 2011
période nom
1905 - ? Bardey
? - 1922 Jules Boulanger
1922 - ? Probst
? - ? Fabre
? - ? Clément
? - 1940 Munier
1945 - 1962 Jules Boulanger
1962 - 1983 Georges Siruguet
1983 - 1990 Yves Siruguet, fils du précédent, après le décès de son père
1990 - 1991 Jean-Paul Olle
1991 - 200? Jean-Claude Mathias puis son fils Stéphane,
Thierry Arnoux assurant les périodes d'intérim
200? - 2011 Christine Ferri
Émission RTL écoute la France du 15 février 1982
Durant les années 1980, la matinale de RTL s'appelait Les petits matins et était animée par Jean-Pierre Imbach. Durant cette émission, la rubrique RTL écoute la France donnait la possibilité aux harmonies et fanfares des villes et villages d'envoyer un enregistrement audio d'un morceau de leur répertoire pour être diffusé à l'antenne.

Impossible pour la fanfare L'Amicale de Laissey de ne pas y participer ! Le 15 février 1982, elle y joue Souvenir de Nambsheim de Joseph Graff. Cette interprétation de haut vol ne saurait être complète sans les incontournables canards !



Que de noms cités par l'animateur, parfois bien écorchés (son maire, Henri "Scintiller" ou lieu de Sainthillier...), mais qui rappellerons à certains beaucoup de souvenirs. On note également les difficultés naissantes du village à faire face au vieillissement de sa population et à attirer de jeunes couples.

Bibliographie et crédits photographiques
  • articles du quotidien L'Est Républicain.
  • articles des bulletins municipaux du village de Laissey.
  • Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical (Émile Risacher, 1906).
  • crédits photographiques :

 
Dernière mise à jour : le 18 février 2024